About

Les Secrets de l'attraction

Comment SOIGNER les troubles dépressifs chez l'enfant ?

Il importe que l'enfant déprimé soit précocement reconnu comme tel mais il ne saurait pour
autant tirer profit d'un activisme thérapeutique inconsidéré.
En pratique, le rôle des médecins généralistes et des pédiatres est important aussi bien au plan
diagnostique que thérapeutique et en particulier pour les enfants traversant un moment
dépressif. A l'inverse, tout affect dépressif durable, résistant à cette première approche, justifie
le recours au pédopsychiatre.
Le traitement peut être psychothérapique individuel ou familial voire de groupe et/ou
chimiothérapique.
- Les indications de psychothérapie psychanalytique concernent préférentiellement les
dépressions survenant dans un contexte névrotique. Les cures se déroulent à raison d'une ou
deux séances par semaine pendant une durée rarement inférieure à deux ans.
De même la plupart des dépressions réactionnelles sont accessibles à un abord
psychothérapique de courte durée prenant la forme de consultations.
Par contre les indications sont plus délicates à poser pour les enfants déprimés souffrant de
troubles plus graves de la personnalité. La formation et l'expérience du psychothérapeute sont
là déterminantes.
Le psychodrame et les psychothérapies de groupe trouvent leurs indications dans les
dépressions de l'enfant quand une relation duelle ne peut s'établir.
- Une thérapie familiale formalisée est indiquée quand les parents, plus éprouvés que
l'enfant lui-même, se montrent inaptes à réagir de manière adéquate à ses difficultés. Son
objectif est d'aider la famille à retrouver les qualités auto-curatrices qui sont
naturellement les siennes.
- Les thérapies comportementales et cognitives sont quant à elles centrées sur des objectifs
précis, et planifiées dans une perspective de changement. Elles sont très peu développées
chez les enfants de moins de 12 ans.
- L'usage du traitement chimiothérapique est très limité chez l'enfant et la prescription doit
suivre des règles précises.
Chacun s'accorde à reconnaître qu'un traitement antidépresseur ne saurait être institué en
première intention chez un enfant déprimé.
Dans l'état actuel des connaissances, seuls les tableaux sévères et durables de dépressions,
entravant de manière massive le fonctionnement psychosocial, et ne réagissant pas aux
interventions psychothérapiques, pourraient justifier la prescription d'antidépresseurs.
L'intérêt des anxiolytiques n'a pas été prouvé chez l'enfant déprimé et l'abstention est
préférable. De même toute polychimiothérapie est à proscrire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --