About

Les Secrets de l'attraction

Vaincre le Sentiment de Culpabilité

La nature et la culture de l’être humain sont variées et complexes, il est possible de cultiver l’Homme; du moins jusqu’à un certain point...

Il est possible et même conseillé de le développer, jour après jour, pour quiconque veut réussir et être heureux (se).

Apprendre à éveiller votre univers intérieur vous aideront à demeurer en bonne santé, à épanouir votre sexualité, à gagner plus d'argent, à avoir d'excellentes relations humaines.

À ce propos, nous posons les bases techniques et psychologiques de cet apprentissage ici-même.

•Vaincre les sentiments de culpabilité

En psychologie, le sentiment de culpabilité désigne le fait de se sentir coupable. Dans les cas pathologiques, comme la psychose mélancolique, la culpabilité peut être extrême et à l’origine d’idées délirantes. "Le malade" s’accuse alors de toute sortes de fautes qu’il n’a pas commises, et cela peut le mener au suicide.

L’angoisse et le sentiment de culpabilité vont toujours de pair. L’agressivité pathologique peut s’ajouter. L’angoisse, la culpabilité et l’agressivité (négative) sont la base de toute névrose.

Comme déjà dit dans un paragraphe précédent: Vaincre la timidité, l’angoisse peut générer une culpabilité. Et cette culpabilité, peut induire une timidité inconsciente qui se manifeste par des symptômes tels que le fait de se montrer impeccable et parfait.

Quelques symptômes du sentiment de culpabilité:

* Le sentiment d’infériorité.

* Le sujet est agressif ou angoissé, lorsqu’il reçoit des critiques ou un conseil.

* Attitude trop raidie.

* Le sujet adopte des comportements qui le mettent à l’abri de la critique.

* Trop grande gentillesse et politesse.

* Trop grande soumission qui cache une agressivité morbite.

* Le sujet a peur d’être blâmé ou rejeté.

* Le sujet fait tout pour être pardonné.

* Le sujet éprouve toujours le besoin de se justifier.

* Le sujet est soulagé, lorsqu’il se sent accepté ou pardonné.

* Le sujet éprouve un trop grand besoin d’être admiré.

* Peur (s) injustifiée (es).

* Timidité pathologique.

* Besoin angoissant de toujours bien faire (perfectionnisme).

*Etc.


Culpabilité et névrose

Redisons-le : l’angoisse, la culpabilité et l’agressivité (négative) apparaissent toujours dans toute névrose. En fait, si vous permettez, elles en sont le trépied. Ces états émotionnels ne sont pas séparés, mais forment un tout.

Ces états émotionnels apparaissent après l’angoisse de base (première angoisse, racine de la névrose), due à l’expérience (éducation erronée, événements pénibles, etc.). L’angoisse, la culpabilité et l’agressivité (négative) peuvent apparaître suivant des ordres variés.

Culpabilité et agressivité

Pour ce qui est de l’agressivité, nous parlons ici d’agressivité maladive; bien sûr. L’agressivité normale est l’expression de toute tendance active, tendance tournée vers l’extérieur. Cette agressivité constitutionnelle, lorsque bien gérée, permet de se battre et de réussir.

L’être normalement agressif, recherche son bien être et le bien être d’autrui. L’agressivité anormale possède un caractère destructeur, hostile. L’agressivité anormale, est pratiquement toujours basée sur la peur. Pour échapper à sa peur réelle ou apparente, un sujet peut devenir anormalement agressif. Cette agressivité pathologique est pour lui un moyen de défense, une protection inconsciente.

L’agressivité pathologique peut être physique, psychologique, directe, indirecte, formelle, non-formelle.

Agressivité physique : battre sa femme ou son époux, parce qu’on a peur d’elle ou de lui. Parce qu’on a le sentiment d’être «inférieur» à elle ou à lui.

Agressivité psychologique : bouder sa femme ou son époux, pour les mêmes raisons ou d’autres.

Agressivité directe: agir directement sur l’objet de son agression; donner un grand coup de pied à quelqu’un ou à quelque chose.

Agressivité indirecte : agir indirectement sur l’objet de son agression; faire du mal à un enfant afin de faire de la peine à ses parents.

Agressivité formelle : noyer quelqu’un.

Agressivité non formelle : éviter d’aider quelqu’un qui se noie, alors qu’on peut l’aider.

Mais l’auto-agressivité existe aussi. Cette forme d’agressivité, poussée à l’extrême peut se traduire par le suicide; individuel ou collectif.

La plus par du temps, une culpabilité est profondément inconsciente. Ce ne sont que les symptômes qui sont visibles. Ce sentiment de culpabilité, profondément inconscient, produit aussi des obsessions, des manies et des timidités pathologiques variées. La psychanalyse, entre autres, peut aider à vaincre les culpabilités.

Sentiment de culpabilité et solutions

Oui; la psychanalyse, entre autres, peut aider à vaincre les : névroses, dépressions nerveuses, blocages affectifs, inhibitions psychiques, peurs, phobies, angoisses, anxiétés, timidités pathologiques, solitude, sentiments d’infériorité (complexes d’infériorité), sentiments de culpabilité, etc.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --