About

Les Secrets de l'attraction

Trouble panique

Le trouble panique est un type de trouble anxieux. Les personnes atteintes de ce trouble peuvent connaître un tel degré d'anxiété, devant une situation, que leurs sentiments affectent leur vie au jour le jour. Bien que la plupart des gens ont déjà ressenti une crise de panique au cours de leur vie, précipitée par des événements précis ou des situations particulières, les crises du trouble panique surgissent souvent de façon soudaine et sans raison apparente.

Le trouble panique touche jusqu'à 3 % des personnes au Canada et se produit deux ou trois fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Ce trouble peut survenir à tout âge, mais il apparaît le plus souvent chez les jeunes adultes.

Le risque de souffrir d'un trouble panique augmente si l'un des membres de votre famille a des antécédents de cette affection ou si vous avez été victime d'abus, si vous avez connu un événement traumatisant, beaucoup de stress ou la nécessité de vous adapter à des changements importants dans votre vie.

Causes

On ne connaît pas entièrement la cause exacte du trouble panique. Toutefois, les recherches portent à croire que le trouble panique est peut-être causé par des déséquilibres de certaines substances chimiques dans le cerveau. Le trouble panique a également tendance à être héréditaire, et la présence d'un important facteur génétique est donc probable. Un excès de stress et une histoire de traumatisme sont aussi des facteurs pouvant être associés à l'apparition du trouble panique.

Le trouble panique peut également être provoqué par certaines affections telles qu'une hyperactivité de la glande thyroïde (on parle d'hyperthyroïdie) et certains troubles du cœur.

Parmi les phénomènes déclencheurs d'une crise de panique, on compte :

  • la consommation d'alcool en grande quantité ;
  • la consommation excessive de caféine (par ex. café, thé, cola) ;
  • la prise de stimulants ou de cocaïne ;
  • la prise ou l'arrêt soudain de certains médicaments vendus sur ordonnance.

Symptômes et Complications

Les crises de panique surviennent en même temps que l'apparition soudaine ou la répétition d'au moins quatre des symptômes suivants :

  • une douleur thoracique ou un malaise dans la poitrine ;
  • une suffocation ;
  • un vertige, une sensation d'évanouissement ou de perte d'équilibre ;
  • la peur de mourir ;
  • la peur de perdre la maîtrise sur soi-même ;
  • l'impression de ne pas trouver sa place dans son environnement ;
  • des bouffées de chaleur ou des frissons ;
  • des nausées, des maux d'estomac ou de la diarrhée ;
  • des engourdissement ou fourmillements ;
  • des palpitations cardiaques ;
  • de la transpiration ;
  • des tremblements ;
  • des difficultés à respirer.

Les crises de panique ne durent en général pas plus de 10 minutes. Cependant, du fait que les symptômes affectent les poumons, le cœur et d'autres organes majeurs, la personne peut craindre qu'elle souffre d'un trouble grave qui rend le recours à un traitement médical d'urgence nécessaire. Toutefois, la crise de panique est généralement terminée au moment où le médecin examine la personne qui vient de subir une crise.

Étant donné que les crises de panique ne sont pas prévisibles, la personne s'inquiète souvent de l'apparition d'une nouvelle crise. Lorsque la personne commence à éviter les lieux où elle a eu une crise de panique, c'est qu'elle développe peut-être un trouble qu'on appelle agoraphobie. Ce type de trouble anxieux pousse la personne à éviter de nombreux lieux (parmi lesquels les endroits où il y a beaucoup de monde) au point de la rendre parfois confinée chez elle.

Traitement et Prévention

Le traitement du trouble panique suppose généralement une combinaison de médicaments et de thérapie comportementale et/ou cognitive. Les objectifs du traitement sont de réduire le nombre et la fréquence des crises de panique et d'améliorer ainsi la qualité de vie de la personne.

Parmi les médicaments les plus couramment utilisés dans le traitement du trouble panique, on retrouve :

  • les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) comme la paroxétine* ;
  • les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine norépinéphrine (IRSN) comme la venlafaxine ;
  • les antidépresseurs tricycliques (ATC) comme l'imipramine ;
  • les inhibiteurs de la monoamine oxidase (IMAO) comme la phénelzine ;
  • les médicaments contre l'anxiété (anxiolytiques) comme les benzodiazépines (par ex. le lorazépam).

Le médecin peut également faire la recommandation d'une thérapie comportementale telle qu'une thérapie d'exposition ou de relaxation dans le but de réduire la peur et l'anxiété. Au cours de la thérapie d'exposition, le patient est lentement exposé à une situation identique à celle qui a déclenché la crise de panique, jusqu'à ce que la peur et l'anxiété diminuent pour atteindre un degré supportable ou encore pour finir par disparaître. Dans le cas de la thérapie de relaxation, on donne au patient des techniques qui lui permettent de se détendre dans des situations ayant au préalable déclenché des crises de panique.

On peut également recommander une thérapie cognitive (psychothérapie). La thérapie cognitive tente de modifier les schémas de pensée du patient en l'aidant à analyser ses réactions face aux éléments déclencheurs des crises de panique.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --