About

Les Secrets de l'attraction

Quelles sont les conséquences du divorce sur les enfants ?

Cette question suscite bien des débats !
Les résultats de nos écoutes associatives depuis vingt années, font penser que le divorce est toujours très mal vécu par les enfants quel que soit leur âge.

Si de nombreuses études ont cherché à mettre en évidence les conséquences psychologiques, physiques ou socioéconomiques de la séparation du couple, les résultats souvent contradictoires restent très controversés.

Deux constantes liées apparaissent dans nos observations :
De nombreux troubles associés et un risque de mortalité élevé, notamment entre 13 et 17 ans.

Les enfants de foyers monoparentaux ont un plus fort risque d'exposition à divers problèmes. Ainsi, les troubles psychologiques, dépression, risques de schizophrénie, sont plus nombreux. Les tentatives de suicide, les chutes, les accidents physiques sont également plus élevés.
Le divorce n'a pas que des effets à court terme, mais peut influer profondément l'organisation de l'existence adulte, la rendre plus difficile, plus houleuse.

Il reste un constat défavorable à la monoparentalité dans ses aspects éducatifs et psychologiques. Les disputes, qui ont précédé et suivi la séparation des parents, peuvent aussi causer des troubles qui touchent les enfants.

Les troubles des enfants du divorce

Selon un article de Martine Perez publié dans Le Figaro du mardi 5 juin 2007, les enfants de divorcés vivent des situations particulièrement stressantes.

Une étude sur les cas d'enfants traités en pédopsychiatrie avec des psychotropes, pose les questions des conséquences chez l'enfant et l'adolescent après que les parents se soient séparés.

Le Docteur Hugues Desombre, pédopsychiatre au CHU de Lyon, souligne que " les enfants dont les parents sont divorcés souffrent plus souvent de dépression que les autres. Comme tout enfant confronté à une perte, ils peuvent présenter des manifestations de dépression ou d'anxiété. L'importance des troubles exprimés dépend du climat familial qui entoure la séparation. Je vois en consultation un grand nombre d'adolescents en situation de crise grave ou pour des tentatives de suicide. Or, 85% d'entre eux sont issus de familles dont les parents sont séparés."

Le Docteur Jacques Maillet, pédopsychiatre à Lyon, lui aussi a constaté que "le nombre de divorces a beaucoup augmenté en même temps que le mal-être des adolescents", et qu'une analyse scientifique approfondie devrait s'imposer sur ces questions. "Il y a peu de publications scientifiques solides sur les conséquences du divorce chez l'enfant", déplore-t'il.

Il est temps de développer une recherche en pédopsychiatrie affranchie de considérations idéologiques sur ces sujets graves, d'abord pour informer les parents en cas de divorce, des éventuelles conséquences sur leur descendance, ensuite pour mettre en place les moyens nécessaires de mieux protéger l'enfant d'une crise parentale qu'il subit sans choisir.

NDLR : Il est encore tabou de mettre en avant les éventuelles conséquences négatives des logiques divorcistes qui se sont imposées en 1880 par la loi Naquet, face aux autorités religieuses, toutes églises confondues, qui ont toujours considéré le risque de crise parentale et d'aggravation de cette crise dans les relations distendues et/ou conflictuelles des divorces. Autrement dit, les divorces augmentent les risques de dysfonctionnements parentaux dont les enfants sont les victimes et les considérations des églises sont rejetées derrière les applications de la loi Naquet depuis 1880.

Précisions de poids : Alfred Naquet n'avait eu de cesse de combattre en France du XIX ème siècle toutes les doctrines socio-eclésiales, de s'en prendre aux juifs et catholiques, aux orthodoxes et aux protestants des deux bords. Ses écrits à de nombreux hommes d'église étaient en grande partie injurieux, parfois obscènes tout étant très habiles. Lorsqu'il était attaqué pour sa promotion intensive de la loi du divorce, et concernant les conséquences de celle-ci sur les enfants, soit il se taisait, soit il répondait invariablement que ce n'était pas son souci et que les générations d'après corrigeraient sa loi si elle se révélait commettre des dégats. Le Figaro de l'époque retraçait fidèlement tous les débats.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --