About

Les Secrets de l'attraction

Les troubles du sommeil

On peut les diviser en quartes grandes catégories

Les insomnies

On y retrouvera les insomnies transitoires ( qui peuvent arriver chez tout le monde et pouvant avoir diverses origines comme par exemple l'anxiété ou la douleur), des insomnies secondaires (symptômes de maladies organiques ou psychiatriques), puis l'insomnie chronique ou psychophysiologique comme maladie en elle-même et les Insomnie fatale familiale (maladie génétique conduisant à la mort).

Les hypersomnies

On y trouvera le syndrome d'apnée nocturne et la narcolepsie

Les parasomnies

On y trouvera le somnambulisme, les cauchemards, les terreurs nocturnes, l'énurésie, la somniloquie, le bruxisme etc.

I. Les insomnies

Difficile de les définir de manière objective car personne n'a exactement la même durée de sommeil. Elle se définit subjectivement: quand on a la sensation de mal dormir, d'avoir un sommeil non récupérateur, léger.

Toutefois on peut observer des symptômes fréquents: temps de latence à s'endormir, des réveils précoces ou pendant la nuit.

Comparons l'hypnogramme d'un sujet « normal » et d'un insomniaque:

test.jpg

L'hypnogramme est différent on voit bien que le sommeil n'est pas réparateur.

I.1> Les insomnies transitoires

Les insomnies transitoires sont fréquentes et peuvent présenter différentes origines:

- L'environnement (changer de lit, de chambre, de lieu,)

- Substances excitantes

- Stress physique (douleur)

- Décalage horaire

- Facteurs psychologiques (stress, anxiété)

En général ces insomnies transitoires durent en général moins d'un moins et elles peuvent éventuellement déboucher sur des insomnies chroniques.

I.2> Les insomnies chroniques

I.2.1>Description

Dans 70% des cas on y montre un déficit de sommeil et dans les autres 30% On y montre un hypnogramme normal alors qu'il se plaint de mal dormir. Dans ce dernier cas les insomniaques ont un problème de perception de leur sommeil. On les réveille à l'hôpital et ils disent « ah mais je ne dormais pas ».

L'individu surestime la durée de son endormissement et considère le stade 2 comme de l'éveil ce qui lui donne la sensation de ne pas dormir. Les bons dormeurs ne se souviennent pas d'avoir été réveillés mais les insomniaques si, et ils considèrent les éveils comme des éveils continus en général.

Dans certains cas « l'insomnie est une mauvaise perception de son sommeil », parfois l'insomniaque rêve qu'il ne dort pas.

I.2.2>A quoi est due cette insomnie?

Dire que la quantité de sommeil diminue ou que la quantité d'éveil augmente c'est pareil...

Pas si sur!

La caféine est un stimulant du système nerveux et elle donne un hypnogramme identique à celui de l'insomnie

A l'EEG on constate que les ondes delta sont moins importantes que chez le bon dormeur.

L'anxiété qui est un état d'hypervigilance induit une insomnie.

Les éléments étudiés montrent qu'au cours de insomnie, il y a une augmentation de l'excitabilité du SNC ce qui est confirmé quand on fait des tests itératifs d'endormissement.

Les insomniaques devraient être somnolents la journée.... et pourtant NON, ils ne le sont pas!

Et les performances cognitives et physiques sont identiques voir parfois meilleures chez les insomniaques.

Donc le déficit de sommeil chez l'insomniaque est compensé par une augmentation de l'excitabilité du SNC.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --