About

Les Secrets de l'attraction

LE PSYCHOPATHE Le Masque de Santé Mentale

La Quantum Future School est engagée à porter à votre attention toute information quelconque qui vous aidera à vivre une vie libre des manipulations tueuses d'âme des autres.

Nos Sincères Remerciements au Propriétaire du site web sur Psychopathic Personality Disorder (Désordre de la Personnalité Psychopathe) pour l'aimable permission de citer sa recherche en assemblant ce rapport. La plupart de ce matériel ici est le sien, et est, par conséquent, des premières étapes de recherche sur ce problème. Avant que nous ne commencions à investiguer, nous n'avions AUCUNE idée de l'amplitude du problème, et du nombre de victimes. Visitez son site, vérifiez ses liens pour soutenir des groupes et le Flying Free Webring. Pour une vision plus globale du problème, basée sur notre PROPRE recherche, lisez s'il vous plait notre nouvel article:

"Culture Officielle" en Amérique

Un Etat Naturel de Psychopathie?

Comme beaucoup d'entre vous cherchant à comprendre la psychopathie savent, le livre de Cleckley The Mask of Sanity (Le Masque de Santé Mentale), l'étude absolument essentielle du psychopathe qui n'est pas nécessairement du type criminel, n'est plus disponible. Nous l'avons scanné et notre équipe de chercheurs passèrent deux semaines à parcourir le texte soigneusement pour éliminer les erreurs de conversion du texte. Vous pouvez télécharger le livre entier GRATUITEMENT au format PDF à partir du lien à gauche, en haut. Lisez un Chapitre exemple du Mask of Sanity.

"Aimable", "Charmant", "Intelligent", "Actif", "Impressionnant", "Inspirant confiance", et "Un grand succès auprès des femmes": Ce sont les sortes de descriptions utilisées constamment par les célèbres études de cas de psychopathes. Ils sont aussi, bien sûr, "irresponsables", "auto-destructifs", et similaire. Ces descriptions éclairent les grandes frustrations et énigmes qui entourent l'étude de la psychopathie.

Les psychopathes semblent avoir en abondance les véritables qualités les plus désirées par les personnes normales. La confiance en soi tranquille du psychopathe semble presque comme un rêve impossible et est généralement ce que les gens "normaux" cherchent à acquérir quand ils participent à des cours d'assurance de soi. Dans beaucoup de cas, l'attirance magnétique du psychopathe pour les membres du sexe opposé semble presque surnaturelle.

L'hypothèse séminale de Cleckley au sujet du psychopathe est qu'il souffre en effet d'une réelle maladie mentale: un déficit affectif profond et incurable. S'il ressent réellement quelque chose, ce sont des émotions de la sorte la moins profonde. Il fait des choses bizarres et auto-destructrices parce que les conséquences qui rempliraient l'homme ordinaire de honte, de dégoût de soi, et d'embarras n'affecte simplement pas du tout le psychopathe. Ce qui serait un désastre pour les autres, n'est pour lui qu'un désagrément passager.

Cleckley nous donne aussi des raisons pour le point de vue que la psychopathie est tout à fait commune dans la communauté en général. Il a rassemblé quelques cas de psychopathes qui fonctionnent normalement dans la communauté comme hommes d'affaires, docteurs, et mêmes psychiatres.

Certains chercheurs voient la psychopathie criminelle comme un extrême d'une dimension (ou dimensions) d'une personnalité "normale". Ils caractérisent les psychopathes criminels comme des "psychopathes qui ont échoué". L'implication, évidemment, est que beaucoup de psychopathes peuvent exister dans la société qui se débrouillent mieux que ceux qui viennent à l'attention des systèmes judiciaires et de santé. Harrington va aussi loin que dire que le psychopathe est l'homme nouveau produit par les pressions évolutionnaires de la vie moderne. D'autres chercheurs critiquent ce point de vue, faisant remarquer les réelles incapacités dont souffre le psychopathe clinique.

L'étude des psychopathes "ambulatoires" – ce que nous appelons "Le Psychopathe de la Variété Jardin" – a, cependant, à peine commencé. On connaît très peu de choses sur la psychopathie sous-criminelle. Cependant, certaines chercheurs ont commencé à considérer sérieusement l'idée qu'il est important d'étudier la psychopathie, pas comme une catégorie clinique artificielle, mais comme une caractéristique de personnalité générale dans la communauté en général. En d'autres termes, la psychopathie est reconnue plus ou moins comme un "type d'humain différent".

Un aspect très intéressant du psychopathe est sa "vie cachée" qui est souvent pas trop bien cachée. Il semble que le psychopathe a un besoin régulier de prendre un "congé dans la vulgarité et la dégradation" de la même façon que les gens normaux prennent des congés dans un centre de vacances où ils jouissent d'alentours et de culture magnifiques. Pour obtenir une pleine sensation de cet étrange "besoin" du psychopathe – un besoin qui semble être la preuve que "agir humainement" est très stressant pour le psychopathe – lisez davantage de The Mask of Sanity, chapitres 25 et 26. Lisez aussi les spéculations de Cleckley sur ce qui était "réellement anormal" avec ces personnes. Il est très près de suggérer qu'ils sont humains à tous égards – mais qu'il leur manque une âme.

Le manque de qualité d'âme les fait de très efficaces "machines". Ils peuvent être brillants, écrire des ouvrages savants, imiter les paroles de l'émotion, mais avec le temps, il devient clair que leurs mots ne collent pas avec leur actes. Ils sont le type de personne qui peut déclarer qu'ils sont dévastés par la douleur et qui ensuite participent à une réception pour "oublier". Le problème est qu'en réalité ils oublient VRAIMENT.

Etant des machines très efficaces, comme un ordinateur, ils sont capables d'exécuter des routines très complexes conçues pour obtenir des autres un soutien pour ce qu'ils veulent. De cette manière, beaucoup de psychopathes sont capables d'atteindre de très hautes positions dans la vie. C'est seulement avec le temps que leurs associés prennent conscience du fait que leur ascension de l'échelle du succès est fondée sur le viol des droits des autres.

"Même quand ils sont indifférents aux droits de leurs associés, ils sont souvent capables d'inspirer des sentiments d'espoir et de confiance."

Le psychopathe ne reconnaît aucune faille dans sa psyché, pas besoin de changer.

De nos jours, il y a une véritable explosion de rapports de nos lecteurs sur leurs expériences avec des individus qu'ils ont rencontrés dans les domaines de "recherche alternative", aussi bien que dans les interactions générales de leurs vies. Ce qui est si choquant est le nombre de tels individus qui doit exister, basé sur ces rapports. Ce n'est pas simplement un événement occasionnel, ça semble être presque une pandémie!

Notre équipe et notre e-groupe de recherche ont été engagés pendant quelque temps dans la recherche et l'analyse de ces interactions et les caractéristiques et la dynamique et les personnalités. Notre recherche nous a menés à les identifier avec ce qui est connu en langage psychologique comme "Psychopathes".

Ils peuvent être aussi Narcissiques car le Narcissisme semble être simplement une "facette" du psychopathe. Vous pourriez dire que le Narcissique est un "psychopathe de la variété jardin" qui, à cause de sa programmation sociale", a moins de probabilité de se trouver en conflit avec la loi. De cette manière, ils sont des "machines de survie" très efficaces, vivant leur vie en causant un dommage immense à leur famille, à leurs amis et associés d'affaires.

C'est seulement quand une personne regarde longtemps et soigneusement le psychopathe complet – une sorte de Narcissique exagéré – qu'elle est capable de voir la caricature des qualités qui rend plus facile pour elle d'identifier le psychopathe de la "variété jardin" – le Narcissique.

Notre monde semble avoir été envahi par des individus dont l'approche de la vie et de l'amour est si drastiquement différente de ce qui a été la norme établie pendant très longtemps que nous sommes mal préparés à traiter avec leurs tactiques de ce qui peut être appelé le "mensonge plausible".

Nous pouvons même voir que cette philosophie du "mensonge plausible" a rattrapé les domaines légaux et administratifs de notre monde, les déviant vers des machines dans lesquelles les êtres humains avec de réelles émotions sont détruits. Le film récent "Matrix", toucha une corde profonde dans la société parce qu'il donnait en exemple ce piège mécanistique dans lequel tant de personnes trouvent leur vie empêtrée, et duquel elles sont incapables de s'en sortir parce qu'elles croient que quiconque autour d'elles qui "semble humain" est, en fait, juste comme elles – émotionnellement, spirituellement, et autrement.

Prenez, par exemple, l'"argument légal". L'argument légal semble être au fondement de notre société. Cela se résume à guère plus que l'art de l'escroc: celui qui est le plus malin sur l'utilisation de la structure pour convaincre un groupe de gens de quelque chose, et celui qui est cru.

Parce que ce système d' "argument légal" a été lentement installé comme partie de notre culture, quand il envahit nos vies personnelles, nous ne le reconnaissons normalement pas immédiatement. Les êtres humains ont été habitués à supposer que les autres êtres humains – à tout le moins – essaient de "faire bien", "être bien", justes et honnêtes.

Et donc, très souvent, nous ne prenons pas le temps de faire une investigation en profondeur dans le but de déterminer si une personne qui est entrée dans notre vie est, en fait, une "bonne personne". Et quand un conflit s'ensuit, nous tombons automatiquement dans l'hypothèse culturelle que dans tout conflit, un côté est partiellement juste dans un sens, et l'autre est partiellement juste dans l'autre sens, et que nous pouvons former nos opinions sur le côté qui est le plus juste ou le plus mauvais.

A cause de notre exposition aux normes de "l'argument légal", quand une dispute se produit, nous pensons automatiquement que la vérité se trouvera quelque part entre les deux extrêmes.

Dans ce cas, j'aimerais appliquer une petite logique mathématique au problème de l'argument légal. Supposons que dans une dispute, un côté est innocent, honnête, et dit la vérité. Il est évident que mentir ne fait pas de bien à une personne innocente; quel mensonge peut-il dire? S'il est innocent, le seul mensonge qu'il peut dire est de confesser faussement "Je l'ai fait".

Mais mentir n'est que bon pour le menteur. Il peut déclarer que "Je ne l'ai pas fait", et accuse un autre de l'avoir fait, tandis que la personne innocente qu'il a accusée dit: "Je ne l'ai pas fait"; et qu'elle dit réellement la vérité.

La vérité – quand elle est déformée par de bons menteurs, peut toujours faire qu'une personne innocente apparaisse mauvaise – spécialement si la personne innocente est honnête et admet ses erreurs.

La supposition de base que la vérité se trouve entre le témoignage des deux côtés déplace toujours l'avantage du côté menteur et l'éloigne du côté disant la vérité.

Dans la plupart des circonstances, ce décalage avec le fait que la vérité va être déformée d'une manière telle à porter le détriment sur la personne innocente, résulte dans l'avantage reposant toujours dans les mains des menteurs – les psychopathes. Même le simple acte de témoigner sous serment est inutile. Si quelqu'un est un menteur, jurer sous serment ne signifie rien à cette personne. Cependant, jurer sous serment agit fortement sur un témoin sérieux, vrai. A nouveau, l'avantage est placé du côté du menteur.

Cela met en lumière une des choses uniques sur le psychopathe – leur incapacité a concevoir de l'idée abstraite du "futur". On a souvent noté que les psychopathes ont un avantage distinct sur les êtres humains avec conscience et sentiments parce que le psychopathe n'a pas de conscience et de sentiments. Ce qui semble être ainsi est que la conscience et les sentiments sont reliés aux concepts abstraits du "futur" et des "autres". C'est "spatio-temporel".

Nous pouvons ressentir la peur, la sympathie, l'empathie, la tristesse, etc.. parce que nous pouvons IMAGINER d'une manière abstraite, l'avenir basé sur nos propres expériences dans le passé, ou même juste des "concepts d'expérience" dans des variations innombrables. Nous pouvons "prédire" comment les autres réagiront parce que nous sommes capables de "voir nous-mêmes" en eux quand bien même ils soient "là-dehors" et la situation est quelque peu différente extérieurement, quoique similaire en dynamique. Autrement dit, nous pouvons non seulement nous identifier aux autres spatialement – pour ainsi dire – mais aussi temporellement – dans le temps. Le psychopathe ne semble pas avoir cette capacité. Ils sont incapables d'"imaginer" dans le sens d'être capable de relier réellement à des images d'une sorte de manière "se connectant directement à un autre moi".

Oh, en effet, ils peuvent imiter les sentiments, mais les seuls sentiments réels qu'ils semblent avoir – la chose qui les dirige et les pousse à jouer différents drames pour les résultats – sont une sorte de "peur", basée sur l'adrénaline, de perdre ce qu'ils veulent. C'est-à-dire qu'ils ressentent le besoin/désir comme de l'amour, et n'ayant pas leurs besoins/désirs satisfaits est décrit par eux comme "n'étant pas aimé".

En outre, cette perspective "besoin/désir" pose en principe que seule la "faim" du psychopathe, et tout ce qu'il y a dehors, en dehors du psychopathe, n'est pas réel, excepté tant qu'elle a la capacité d'être assimilée au psychopathe comme une sorte de "nourriture". Pouvoir être utilisé ou pouvoir fournir quelque chose est la seule question sur laquelle le psychopathe semble être concerné. Tout autre chose – toute activité – est englobée dans ce mouvement.

En bref, le psychopathe – et le narcissique – est un prédateur. Et si nous réfléchissons aux interactions des prédateurs avec leurs proies dans le royaume animal, nous pouvons aboutir à quelque idée du "masque de santé mentale" du psychopathe. Juste comme un animal prédateur adoptera toutes sortes de fonctions furtives dans le but de traquer sa proie, la séparer du troupeau, s'en approcher et réduire sa résistance, le psychopathe construit ainsi toutes sortes de camouflage élaboré de paroles et d'apparences – mensonges et manipulations – dans le but d'"assimiler" sa proie.

Cela nous mène à une question importante: qu'obtient RELLEMENT le psychopathe de ses victimes?

Il est facile de voir ce qu'ils cherchent quand ils mentent et manipulent pour de l'argent ou des biens matériels ou du pouvoir. Mais dans beaucoup de cas, tels que les relations amoureuses ou les amitiés fausses, il n'est pas si facile de voir ce que le psychopathe cherche. Sans vagabonder trop loin dans les spéculations spirituelles – un problème auquel Cleckley a été confronté – nous pouvons seulement dire qu'il semble être que le psychopathe PREND PLAISIR à faire souffrir les autres.

Quiconque a jamais observé un chat jouer avec une souris avant de la tuer et de la manger se sont probablement expliqués à eux-mêmes que le chat est simplement "diverti" par les cabrioles de la souris et est incapable de concevoir la terreur et la douleur éprouvées par la souris, et le chat, par conséquent, est innocent de toute intention mauvaise. La souris meurt, le chat est nourri, et c'est la nature.

Les psychopathes ne mangent généralement pas leurs victimes.

Oui, dans des cas extrêmes, toute la dynamique du chat et de la souris est exécutée et le cannibalisme a une longue histoire où l'on a supposé que certains pouvoirs de la victime pouvaient être assimilés en mangeant certaines parties d'elle. Mais dans la vie ordinaire, les psychopathes et les narcissiques ne vont pas jusqu'au bout, pour ainsi dire. Cela nous pousse à revisiter les scénarios du chat et de la souris avec des yeux différents.

Maintenant nous demandons: est-ce trop simpliste de penser que le chat innocent est simplement amusé par la souris qui court et essaie follement de s'échapper?

Y a-t-il quelque chose de plus à cette dynamique qui est visible? Y a-t-il quelque chose de plus que d'"être amusé" par les cabrioles de la souris essayant de fuir?

Après tout, en termes d'évolution, pourquoi un tel comportement serait câblé dans le chat? Est-ce que la souris est plus savoureuse à cause des produits chimiques de peur qui coulent dans son petit corps? Est-ce que la souris terrorisée est plus un mets de gourmet? Cela, évidemment, suggère que nous devons revisiter nos idées sur les psychopathes avec une perspective légèrement différente.

Une chose que nous connaissons est ceci: beaucoup de gens qui expérimentent des interactions avec des psychopathes et des narcissiques rapportent se sentant "vidés" et embrouillés et souvent éprouvent par la suite une santé qui se détériore. Cela signifie t-il qu'une partie de la dynamique, une partie de l'explication de la raison pour laquelle les psychopathes continueront des "relations amoureuses" et des "amitiés" qui peuvent résulter ostensiblement en aucun gain matériel observable, est parce qu'il y a une consommation d'énergie réelle?

Nous ne connaissons pas la réponse à cette question. Nous observons, nous théorisons, nous spéculons et émettons des hypothèses. Mais à la fin, seule la victime individuelle peut déterminer ce qu'elle a perdu dans la dynamique – et c'est souvent bien plus que des biens matériels. Dans un certain sens, il semble que les psychopathes sont des "voleurs d'âme".

La suite est une discussion, une check-list, et un "guide de survie" pour traiter avec le psychopathe dans tous leurs nombreux déguisements. Nous espérons que cela aide le lecteur à éviter des interactions dommageables, et que vous puissiez apprendre de nos erreurs et des erreurs des autres qui ont partagé leurs histoires avec nous.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --