About

Les Secrets de l'attraction

Traitements de l’épilepsie: Trouver le bon médicament 2011

Le traitement de l'épilepsie a parcouru un long chemin ces 15 dernières années. Aujourd'hui, Il existe beaucoup de nouveaux médicaments antiépileptiques efficaces qui sont sur le marché. Bien qu'il n'y ait pas de remède définitif, le pronostic de la plupart des 2 millions de personnes touchés par l'épilepsie aux états unis est assez bon. Jusqu'à 80% des personnes peuvent contrôler leur maladie avec des médicaments efficaces.

Mais les dizaines de médicaments antiépileptiques qui existent rendent le choix difficile : Comment être sur d'avoir le bon médicament? Existe t'il un meilleur traitement que vous ne connaissez pas?

"Le nombre de choix peut sembler presque effrayant pour les gens», explique le Dr John M. Pellock, porte-parole de l'American Epilepsy Society et chef de service de la neurologie pédiatrique à la Virginia Commonwealth University.

Les experts disent que beaucoup de gens souffrant d'épilepsie se contentent d'un traitement qui pourrait être le meilleur pour eux. Ils s'en tiennent au médicament - ou médicaments - familiers, même s'ils ne fonctionnent pas si bien.

"Beaucoup de gens souffrant d'épilepsie utilisent des médicaments qui ne sont pas appropriés pour eux" dit le Dr Orrin Devinsky, directeur du centre de l'épilepsie de l'université de New York . "Ils ont des effets secondaires et des problèmes liés au médicaments dont ils peuvent se passer."

Le nouvel objectif pour le traitement de l'épilepsie est simple: Pas de convulsions et sans effets secondaires . Avez vous le meilleur traitement possible? Ou peut etre pouvez vous en avoir un meilleur? Votre traitement antiépileptique est il adapté à votre cas?

Trouvez le bon traitement de son épilepsie est un exercice d'équilibre délicat : Vous avez besoin d'une dose suffisante du médicament pour arrêter les convulsions, mais si vous en mettez trop, vous pouvez avoir beaucoup d'effets secondaires. L'essentiel est de trouver un juste milieu .

Donc il y a pas mal d'essais et erreurs quand il s'agit de trouver le bon médicament à la bonne dose. Vous pouvez avoir à essayer des médicaments différents. Selon Pellock, le processus d'optimisation de votre traitement peut prendre plusieurs mois ...

La bonne nouvelle est que pour la plupart des gens épileptiques c'est qu'il existe beaucoup de médicaments antiepileptiques efficaces : "Jusqu'à deux tiers des gens contrôlent leur épilepsie avec le premier ou le deuxième médicament qu'ils essayent" selon Pellock à WebMD.com.

Mais ce n'est pas toujours une bonne chose. Les patients peuvent rapidement se contenter d'un médicament qui fonctionne assez bien, alors qu'ils peuvent en trouver un autre meilleur. Le but n'est pas de trouver un médicament qui marche, mais plutôt de trouver le médicament qui marche le mieux.

"Les gens finissent par utiliser le même médicament pendant des années, même s'ils ont toutes sortes d'effets secondaires" dit Pellock. "Ils se disent juste que leur médicament est efficace."

Aussi, plus longtemps vous utilisez un médicament, plus vous aurez d'effets secondaires.

"J'ai vu des gens qui ont le même traitement depuis 10, 15 ou 20 ans, et qui n'ont pas encore réalisé qu'ils ont des effets secondaires" déclare Devinsky à WebMD. "Ils pensent que le fait de dormir 12 heures par jour et d'être tout le temps fatigué est normal. Ils ne se rappellent plus comment c'était avant de commencer à prendre le médicament."

Un seul médicament ou plusieurs pour le traitement de l'épilepsie?

Pour la plupart des gens souffrant d'épilepsie, le but est la monothérapie (traitement avec un seul médicament). Pourquoi un seul médicament est meilleur que deux ou trois? Le principal problème sont les effets secondaires.

"Si vous prenez plus d'un médicament, les effets secondaires ne sont pas additionnés" dit Pellock. "Ils sont multipliés."

Les effets secondaires des médicaments antiépileptiques varient largement, mais ils comprennent: fatigue, nausées, vomissements, et des problèmes au long cours comme l'ostéoporose (Os fragiles). Aussi, plus vous avez de médicaments, plus vous devrez faire face à des interactions médicamenteuses.

La monothérapie simplifie les choses. Vous devez juste vous rappeler de prendre un seul médicament. C'est aussi moins cher que de prendre plusieurs médicaments.

Donc quand cela est possible, les expert de l'épilepsie essayent de faire passer les patients prenant plus d'un médicaments vers la monothérapie. Les effets peuvent être impressionnants. "parfois, j'ai un patient qui passe de deux médicaments à un seul médicament,sa mémoire devient soudainement meilleure et il va dire 'wow, je peux à nouveau penser clairement'" explique Pellock.

Mais la monothérapie n'est pas toujours possible. Certains cas d'épilepsie grave ne peuvent pas être contrôlés avec un seul médicament.

"La monothérapie doit toujours être le but, mais il y a des gens qui ont


besoin de plusieurs médicaments." explique Devinsky.

Anciens ou nouveaux médicaments: Quelle est la différence?

Au début des années 90, plusieurs médicaments antiépileptiques sont arrivés sur le marché. Pellock affirme que beaucoup de ces nouveaux médicaments donnent moins d'effets secondaires que les anciens médicaments. L'académie américaine de neurologie et la société américaine d'épilepsie conseillent que les nouveaux cas diagnostiqués commencent leur traitement avec l'un des nouveaux médicaments.

Mais Pellock souligne que les nouveaux médicaments ne sont pas toujours préférables à d'anciens médicaments. Cela dépend de votre cas. Certains médicaments plus anciens ont également été améliorées. Ils sont maintenant vendus sous différentes formes - comme les comprimés à libération prolongée - qui causent moins d'effets secondaires.

Certains des anciens médicaments ont leurs propres avantages, certains des anciens médicaments génériques coûtent beaucoup moins cher que les nouveaux médicaments de marque. Les médecins savent également plus au sujet de leurs effets et la façon de minimiser les effets négatifs .

"Plus un médicaments est ancien, plus on en connait plus sur ces effets secondaires à long terme. Pour certains des nouveaux médicaments, on connait seulement leurs effets sur quelques années.'' dit Pellock.

Comment choisit votre docteur?

Les experts soulignent que, quand il s'agit d'épilepsie, il n'y a pas de traitement universel. Le traitement de chaque personne est individuellement adaptée.

Voici quelques point que votre médecin examinera au moment de prescrire un médicament pour l'épilepsie.

  • Le type de crises que vous avez : Tous les médicaments ne peuvent aider. En fait, certain médicaments antiépileptiques peuvent augmenter le risque d'avoir certains types de convulsions. Par exemple, Tegretol ( utilisé pour les crises tonico-cloniques partielles et généralisés) peuvent augmenter le risque d'absences ou de crises myocloniques).
  • Vos antécédents médicamenteux : Avant de prescrire un médicament, votre médecin voudra connaître tous les médicaments que vous avez utilisés pour l'épilepsie dans le passé. Si certains médicaments n'ont pas aidés, il est moins probable que votre médecin vous les prescrive à nouveau.
  • Autres conditions médicales. Votre médecin va prendre en considération votre état de santé pendant la prescription de votre médicament. Parfois, les effets secondaires peuvent être bénéfiques. Devinsky nous dit que s'il a un patient qui est obèse ou diabétique, il va penser à un antiépileptique qui peut causer une perte du poids, comme Zonegran ou Topamax. Les gens souffrant d'épilepsie et de migraine chronique peuvent avoir un bénéfice avec Depakote ou Topamax.
  • Autres médicaments que vous utilisez : Beaucoup d'antiépileptiques peuvent interagir avec des médicaments en vente libre sans ordonnance.
  • Gérance de votre vie : Le meilleur traitement dépend de ce qui convient maintenant. Si vous êtes une femme voulant tomber enceinte, parlez en à votre médecin. Certains médicaments pour l'épilepsie comme Depakote, Depakene et phenobarbital, peuvent accroitre le risque de malformations congénitales. L'innocuité de certains autres médicaments chez la femme enceinte n'a pas été prouvée. Toutefois, le Dr Gregory L. Barkley, président du conseil consultatif professionnel de l'Epilepsy Foundation's Board et médecin à l'Hôpital Henry Ford de Detroit, souligne que les femmes enceintes doivent se rendre compte que les risque d'avoir une convulsion peut être encore plus dangereux que les effets secondaires. "Les crises épileptiques, particulièrement les crises convulsives, chez la femme enceinte peuvent tuer le bébé ou causer des lésions cérébrales". "Arrêter votre traitement brutalement durant la grossesse est une très mauvaise idée''. Un vieil homme peut être plus concentré sur des traitements qui ne vont pas interagir avec les médicaments qu'ils prend déjà. Les enfants ont besoin de médicaments qui sont faciles à prendre ...
  • Problèmes pratiques : Différents médicaments ont différentes posologies et différents prix. Qu'est ce qui est plus important pour vous: la commodité ou le prix? "Prendre une dose deux fois par jour au lieu de trois fois est certainement plus facile. Mais si vous pouvez vous rappeler que cous devez prendre trois doses par jour, vous pouvez pouvez prendre un générique d'un ancien médicament et faire des économies." dit Barkley

Changer le traitement de votre épilepsie.

Si vous prenez des médicaments mais avez toujours des effets secondaire ou des convulsions – ou si vous prenez plusieurs médicaments - vous devez vraiment voir votre médecin. Vous devez aussi penser à voir un spécialiste de l'épilepsie, comme un neurologue, pour parler des autres possibilités thérapeutiques.

Changer votre médicament est un processus délicat. Vous ne devez jamais arrêter de prendre votre médicament ou changer votre dose sans l'approbation de médecin. Cela peut être dangereux et entraîner des crises convulsives. Votre médecin va probablement introduire le nouveau médicament progressivement alors que vous diminuez progressivement les anciens médicaments. Vous pouvez avoir besoin de bilans sanguins réguliers pour vérifier le taux du médicament dans votre corps.

Même quand c'est fait doucement et prudemment, le changement de médicament reste risqué. Un nouveau médicament pourrait ne pas fonctionner aussi bien que l'ancien. Les crises convulsives sont un danger, faible mais réel.

"C'est une période de risque, je dis au patients que quand ils changent de médicament, ils pourraient se sentir pire que précédemment avant de voir une amélioration'' dit Pellock.

Ce risque peut être effrayant pour de nombreuses personnes.

"Les conséquences d'une convulsions peuvent être sérieuses, vous pouvez perdre votre permis et ne plus pouvoir conduire pendant six mois ou plus. Ce qui peut être dévastateur si vous avez besoin de conduire dans votre travail. Cette peur peut paralyser les gens et les inciter à continuer avec leur ancien médicament et rater ainsi une chance de trouver un meilleur médicament.'' nous dit Barkley.

Mais Pellock encourage les gens à ne pas perdre de vue les potentiels bénéfices à long court.

"Perdre votre permis est un risque important," dit Pellock. "Mais d'un autre coté, ça vaut le coup de ne pas conduire pendant quelques mois si c'est pour trouver un médicament qui vous fait sentir beaucoup mieux"

Évidement, prendre une décision n'est pas facile. Discutez des avantages et des inconvénients avec votre médecin.

Travailler avec votre médecin.

Les experts soulignent que les personnes atteintes d'épilepsie ont beaucoup d'espoir. De plus en plus de médicaments sont en développement. Pellock estime que jusqu'à quatre nouveaux médicaments peuvent être approuvés dans les années à venir. Barkley est aussi enthousiaste par le nombre de médicaments de marque , comme le Neurontin, qui est maintenant disponible sous forme d'un générique beaucoup moins cher.

Et tandis que le traitement de l'épilepsie peut être frustrant et confus, Pellock vous invite à regarder les points positifs : "Même si vos options peuvent sembler déroutantes," dit Pellock, "on a beaucoup de nouveaux médicaments et des techniques qui marchent."

Devinsky est d'accord. "Quand les personnes épileptiques changent pour un meilleur traitement, ils se sentent souvent plus brillants et énergiques qu'ils ne l'ont été depuis des années, ils sont très heureux et reconnaissant."

Apprendre quelques astuces utiles pour obtenir le maximum de votre traitement.

Les médicaments pour traiter l'épilepsie

Voici un aperçu de certains des médicaments les plus couramment utilisés pour l'épilepsie. Certains médicaments sont approuvés pour le traitement initial. D'autres sont approuvés comme ''supplément'' (add-on) , utilisé en complément aux traitements initiaux. Toutefois, votre médecin peut ne pas suivre strictement ces recommandations, il ou elle peut utiliser un médicament de complément comme votre principal traitement.

Les nouveaux médicaments comprennent :

  • FELBATOL ( felbamate). Usage: Convulsions partielles et certaines convulsions généralisés. effets secondaires: Manque d'appétit, perte de poids, insomnie, maux de tête et dépression. Rarement, le Felbatol peut causer différents problèmes de moelle osseuse ou de foie. Vous aurez besoin de bilans sanguins réguliers.
  • GABITRIL ( tiagabine). Usage: Traitement de complément des convulsions partielles et certaines crises généralisés. effets secondaires: Fatigue, vertiges, faiblesse, irritabilité, anxiété et confusion.
  • KEPPRA ( levetiracetam). Usage: Traitement de complément des convulsions partielles. effets secondaires: Fatigue, faiblesse et changements du comportement.
  • LAMICTAL ( lamotrigine). Usage: Convulsions partielles et certaines convulsions généralisées. Effets secondaires: rares, mais ils incluent vertiges, insomnie ou éruption cutanée.
  • NEURONTIN ( gabapentin). Usage: Traitement de complément pour les convulsions partielles et certaines convulsions généralisés effets secondaires: rare, incluent vertiges et fatigue.
  • TOPAMAX ( topiramate). Usage: Traitement initial ou complémentaire pour les crises tonico-cloniques partielles ou généralisés. effets secondaires: Fatigue, vertiges, problèmes d'élocution, anxiété, troubles de la mémoire, troubles visuels et perte de poids. Ce médicament peut accroitre le risque malformations congénitales.
  • TRILEPTAL ( oxcarbazepine). Usage: Convulsions partielles. effets secondaire: Fatigue, vertiges, maux de tête, troubles de la vision. Ce médicament augmente le risque de malformations congénitales.
  • ZARONTIN ( ethosuximide) Usage: Crises d'absence. effets secondaires: Nausées et vomissements, perte d'appétit et perte de poids.
  • ZONEGRAN ( zonisamide) Usage: Traitement de complément pour les convulsions partielles. effets secondaires: Somnolence, vertiges, calculs rénaux, douleurs abdominales, maux de tête et éruptions cutanés.

Les anciens médicaments comprennent:

  • DILANTIN et PHENYTEK (phenytoin) Usage: Crises tonico-cloniques généralisés et partielles. Effets secondaires: Vertiges, fatigue, troubles de l'élocution, acné, éruption cutané, augmentation de la pilosité. Risque d'amincissement des os à long terme.
  • DEPAKOTE, DEPAKENE ( valproate, acide valproique) Usage: Convulsions partielles, crises d'absence, tonico-cloniques généralisés et myoclonique. Effets secondaires: Vertiges, nausées tremblements perte de cheveux, prise de poids, dépression ou irritabilité, troubles de l'attention, ralentissement des pensés. L'usage à long terme peut entrainer un amincissement des os et des troubles des règles. Ce médicament augmente le risque de malformations congénitales. Les effets secondaires les moins rencontrés sont la chute de cheveux, troubles du foie, du pancréas et du sang.
  • MYSOLINE ( primidone) Usage: Habituellement, c'est un traitement de complément des crises tonico-cloniques partielles et généralisés.

  • Effets secondaires: Fatigue, nausées, vertiges et troubles mentaux.
  • phenobarbital. Usage: Crises tonico-cloniques partielles et généralisés. Maintenant il est considéré comme un médicament de supplément. Effets secondaires: Vertiges, fatigue, difficultés à penser, hyperactivité, éruptions cutanés. Ce médicament augmente les risques de malformations congénitales.
  • TEGRETOL et CARBATROL ( carbamazepine) Usage: Crises tonico-cloniques partielles, généralisés et mixtes. Effets secondaires: Fatigue, troubles visuels, nausées, vertiges et éruptions cutanés.
  • VALIUM, KLONOPIN, TRANXENE Usage: Ce sont des tranquillisants pour le traitement à court terme de toutes les convulsions. Très utilisé pour arrêter une convulsion. Effets secondaires: Fatigue, vertiges, nausées, dépression et perte d'appétit. En cas de prise régulière, ce médicament devient moins efficace.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --