About

Les Secrets de l'attraction

La signification psychologique des maladies

De tout temps, on a attribué un sens à la maladie. librairie en ligne

On lui a parfois donné un sens religieux (tel que la punition divine…), mais l’aspect psychosomatique des maladies est connu depuis des milliers d’années.

Aujourd’hui, la plupart des médecins (y comprit ceux qui, dans leur consultations, semblent faire peu de cas de la signification psychologique des maladies) savent pourtant bien que le moral de leurs patients est souvent le nœud gordien de la situation…

Seulement, ne sont-il pas souvent désarmés face à ce problème? Savent-ils comment aider leurs patients ? Ont-ils, ou veulent-ils prendre le temps de trouver un sens psychologique à la maladie et d’aider leurs patients sur le plan moral ?

A l’opposé, certains thérapeutes se dédient exclusivement à aider les patients à comprendre la signification psychologique des maladies et à s’y confronter : ce sont les fameux thérapeutes holistiques.

Les conceptions de la signification psychologique des maladies et les pratiques de guérison sont très différentes d’un thérapeute à l’autre :
Certains estiment que les problèmes de santé sont entièrement imputables à notre état moral. D’autres estiment qu’ils interviennent dans un contexte psychologique difficile, qui réveille des fragilités génétiques, en se combinant parfois avec une mauvaise hygiène de vie…
Quoiqu'il en soit la plupart des thérapeutes estiment qu’il est absolument nécessaire que le patient suive un traitement médical, en combinaison avec sa thérapie psychologique. D’autres, heureusement beaucoup plus rares, proscrivent l’utilisation de médicaments !
De la même manière, parmi ces thérapeutes, certains ont de réelles compétences, d’autres s’auto-proclament guérisseurs et ont des pratiques douteuses (voir l'article : la guérison holistique – trouver un thérapeute).

Les malades, de leur côté, sont bien sûr assez souvent conscients de ce problème ! Beaucoup souhaiteraient effectuer un travail sur eux pour favoriser leur guérison mais de nombreux obstacles se dressent :

- Comment comprendre la signification psychologique des maladies ?
- Une fois le problème originel élucidé, comment guérir ?
- Et éventuellement, comment trouver un bon thérapeute ?

A ces questions, il n’existe pas de réponse toute prête, ni de méthodes infaillibles.
Il est donc à conseiller de se faire une idée des grands types de thérapies pour choisir celle à laquelle on adhère.

Examinons donc rapidement les trois grandes approches de la médecine de l’âme et du corps :

Les différentes approches d’étude de la signification psychologique des maladies


L’approche symbolique


Dans cette approche, la maladie a un sens symbolique.

L’organe touché est le reflet d’une fonction psychologique, et le type de maladies est révélateur de la tension inconsciente qui amène le sujet à exprimer son mal-être par l’affection de son corps. Il existe plusieurs systèmes de signification psychologique symbolique des maladies :

L’approche védique

chakras maladies



Ce système de signification psychologique des maladies est inspiré par les philosophies orientales et notamment par la description védiques de la signification des chakras.

Par exemple, le quatrième chakra, Anahata Chakra, est le chakra du cœur. Il est au centre du sentiment de sécurité et du courage, du don, et de l’amour. Ainsi différents auteurs s’inspirent de cette signification pour en déduire que les personnes souffrant du cœur ont du mal à gérer leurs relations avec autrui (peur de donner, froideur affective et repli sur soi dus à la peur d’être rejeté, solitude…).

L’approche analogique


Un autre système d’analyse de la signification psychologique des maladies met en rapport la fonction vitale et la fonction psychique par une analogie plus directe :

Avoir mal au dos signifie en avoir plein le dos, les problèmes de peau signifient que l’on n’est pas bien dans sa peau, les problèmes affectant les organes sexuels sont à mettre sur le compte de la culpabilité à ressentir du plaisir, les problèmes digestifs correspondent à une situation que l’on ne peut pas digérer….

L’esprit de la psychanalyse n’est pas loin ! Et en effet, de nombreux psychanalystes se sont intéressés à cette conception de la médecine.

Ces deux approches du lien corps / esprit sont aussi très en vogue dans le courant New-Age. Elles sont parfois combinées.

Comme vous pouvez le voir dans nos ouvrages sur la médecine holistique, les auteurs proposent diverses méthodes pour rétablir l’équilibre psychologique, souvent par la répétition d’une phrase qui fait office de mantra, et qui vise à corriger l’attitude mentale à l’origine du problème. La méthode peut paraître simpliste. Elle n’est pas exempte de critiques mais elle peut-être utilisée en complément d’autres méthodes.
Disons aussi en faveur des courants New-Age qu’ils accordent une importance capitale au pouvoir de l’esprit. Nos pensées sont responsables de notre chemin de vie et de notre état de santé, ont-ils comme credo. Or elles peuvent être modifiées, et le grand pouvoir de création et de changement en lequel ont foi les adeptes des théories new-age sont un puissant moteur d’optimisme et de changement.

Une approche mixte sur la signification psychologique des maladies : les travaux de Michel Odoul

Michel Odoul, célèbre spécialiste en Psychologie Corporelle Appliquée et auteur du best-seller « Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi » a créé un système de correspondance corps/psyché qui combine l’approche orientale (en tenant compte des fonctions énergétiques des points et méridiens d’acupuncture) et l’approche symbolique décrite précédemment.

Il livre donc un dictionnaire de la signification psychologique des maladies. (Cependant l’auteur accorde aussi une grande importance à la réflexion personnelle sur l’origine du désordre physique). En voici quelques exemples rapidement résumés :


• Allergies : à cause d’une peur de l’extérieur, l’individu adopte une attitude de rejet disproportionné.
• Vertiges : l’individu ne se sent pas en sécurité.
• Varices : l’individu manque, au niveau psychologique, de dynamisme.
• Sciatique : l’individu, lorsqu’il est en période de changement, refuse de changer ses anciens schémas mentaux.
• Rétention d’eau : l’individu, ayant peur d’être rejeté par les autres, préfère garder ses distances !
• Myopie : l’individu a peur de l’avenir.
• Impuissance : l’individu à des difficultés à se relâcher. Il est trop pris par ses responsabilités et ne s’accorde pas assez le droit au plaisir.
• Crampes : l’individu n’arrive à fonctionner comme il le souhaiterait.
• Asthme : l’individu se sent agressé et irrité par des circonstances extérieures.


L’approche « statistique »


C’est une étude de la signification psychologique des maladies qui se veut scientifique… Cependant les statistiques sont toujours discutables ! Les conditions d’expériences ne sont pas toujours assez rigoureusement mises en place pour conclure à une corrélation entre état psychique et maladies ! Mais surtout, les conclusions de ces travaux sur le sens psychologique des maladies ne doivent pas nous faire généraliser.

Par exemple, une étude du docteur Michel Moirot montre une corrélation statistique entre certaines caractéristiques psychologiques et taux de cancers. Aussi les personnes atteintes de cancers peuvent réfléchir au point soulevés…sans les prendre, ni pour argent comptant, ni pour elles en particulier.

« Le docteur Moirot a choisi des sujets humains habitant depuis de nombreuses années au même endroit, sur le même sol, vivant ensemble de la même façon; mangeant les mêmes aliments, buvant la même eau et soumis aux mêmes influences telluriques, atmosphériques et climatiques.
Il s'est adressé aux seuls groupes humains remplissant ces conditions, c'est-à-dire les communautés religieuses, en faisant une distinction entre les cloîtrés et les non-cloîtrés.

Ces recherches ont été faites dans cinquante-deux départements français ou vivent des carmélites et des clarisses.

Un pourcentage plus élevé de décès par cancer est observé, chez les cloîtrés, hommes et femmes, chez qui les règles de vie en communauté sont plus strictes.
Le taux de mortalité augmente vers le Nord, à l'exception de la Corse, seul pays du Sud où les règles monastiques sont aussi sévères que dans le Nord.
Dans les pays plus froids, la morale est appliquée plus sévèrement, elle est plus contraignante.
Dans ces cancers, on trouve un taux élevé de cancers du sein, des organes sexuels, de la prostate et du larynx. » *

Le docteur Michel Moirot disait aussi à propos du cancer : "J'ai étudié en détails des centaines de sujets atteints de cancers. Tous, sans aucune exception, étaient victimes de rejets social ayant joué un rôle déclenchant et aliénant dans le processus cancérigène." (...) "Un choc affectif heureux peut guérir un cancéreux s'il éprouve de nouveau, à la suite de ce choc, la joie de vivre."


Par ailleurs, les psychologues Holmes et Rahe, dans leurs recherches sur la signification psychologique des maladies, ont étudié les évènements ayant précédé l’apparition d’un problème physique et en livrent une liste correspondant à leur ordre d’importance :

1 - mort du conjoint
2 - séparation
3 - divorce
4 - prison
5 - mort d'un parent proche
6 - blessure, maladie personnelle
7 - mariage
8 - démission, congé
9 - réconciliation conjugale
1O - retraite
11 - modification de l'état de santé d'un membre de la famille
12 - grossesse
13 - difficultés sexuelles
14 - arrivée d'un nouveau membre dans la famille
15 - nouvelle orientation professionnelle
16 - changement dans la situation financière
17 - mort d'un ami proche
18 - modification du type de travail
19 - modification dans la fréquence des discussions avec le
conjoint
2O - emprunt dépassant 25 OOO F
21 - obligation de paiement inattendue
22 - responsabilité modifiée dans le travail
23 - départ d'un enfant du foyer
24 - difficultés avec des parents
25 - succès personnels demesurés
26 - épouse commençant ou cessant de travailler
27 - début ou fin d'école
28 - changement dans les conditions de vie
29 - révision de points de vue personnels
3O - difficultés avec le patron
31 - changement de l'horaire ou des circonstances de travail
32 - changement de domicile
33 - changement dans l'école-formation
34 - forme de vacances modifiée
35 - changement dans les activités religieuses
36 - changement dans les activités sociales
37 - emprunt en dessous de 25 OOO F
38 - changement dans les habitudes de sommeil
39 - fréquence modifiée des réunions de famille
4O - changement des habitudes alimentaires
41 - vacances
42 - Noël
43 - violations mineures de la loi *
Une étude qui met en valeur l’importance du changement dans l’analyse de la signification psychologique des maladies : aussi une des premières questions que le malade doit se poser est : qu’est-ce qui a changé ?

Il apparaît aussi que ces différentes approches présentent des résultats complémentaires. Elles ne permettent pas au malade de trouver « la » signification de sa maladie mais de l’aiguiller dans sa recherche personnelle.


La psycho-neuro-immunologie




Cette science repose sur l’étude directe du cerveau et de son rôle dans notre santé.

Nos émotions se forment dans le système limbique et sont communiquées à l’hypothalamus puis à l’hypophyse, « chef d’orchestre » du système hormonal, qui ordonne aux surrénales de libérer dans le corps les hormones du stress… si nocives pour notre système immunitaire.

sens des maladies


Voyons un exemple de recherches en psycho-neuro-immunologie :

« On a par exemple découvert que le stress et les pensées ou les émotions négatives pouvaient stimuler la production des cytokines. Ces petites protéines très puissantes sont sécrétées par des globules blancs (qui ont pour fonction de défendre l'organisme contre les infections) et sont responsables de la régulation de la réponse immunitaire et de la communication intercellulaire. Mais si le stress est trop intense, ou devient chronique, il peut y avoir surproduction de cytokines, ce qui contribuerait à aggraver divers processus inflammatoires associés à un grand nombre de maladies (troubles cardiovasculaires, ostéoporose, arthrite, diabète de type 2, cancers, maladie d’Alzheimer, fragilité des personnes âgées, maladies des gencives et divers troubles dégénératifs). » ***

Le rire est une des thérapies les plus spectaculaires à avoir été validée scientifiquement par la psycho-neuro-immunologie : il a été prouvé qu'il pouvait augmenter les capacités de notre système immunitaires en quelques minutes.

C’est donc une discipline pleine de promesses !

Cependant, les chercheurs en psycho-neuro-immunologie sont encore très loin d’avoir mis au jour un système structuré et suffisamment détaillé des différentes réactions psychosomatiques.

En conclusion


On le voit, les approches du sens psychologique des maladies reposent sur différents systèmes de pensées (philosophiques, psychanalytiques, scientifiques…). C’est donc une multitude de courants à opposer ou à combiner pour comprendre la signification psychologique des maladies !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Nos partenaires

Blogs / Annuaire de blogs --------------- Blog ----------------- -------------- Annuaire blog - Blog société -- -- --------
Top Blog
------- France blogsDictionnaire en ligne --- Booste le trafic de ton blog -- Sciences Santé-- Classement Top Blogs ---- Annuaire gratuit --- Annuaire Web France -- Annuaire FuN --- referencement ---
---
----
---


chercher sur kimino
Ajouter un site
---
---

Annuaire Cyberpole.fr

--- Bijoux Diamant -- Recherche avec Seek -- Annuaire Québec --